Accompagnez votre bébé à découvrir ses premières saveurs
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum coupinettes

Partagez | 
 

 Allergies et intolérances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mymy
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Age : 36
Localisation : saint jean de luz
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Allergies et intolérances   Mer 7 Mar - 17:07

Allergies et intolérances


Un enfant souffre d’allergie alimentaire si son système immunitaire réagit lorsqu’il mange un aliment donné. S’il ne supporte pas l’aliment, mais que cela n’est pas causé par une réaction du système immunitaire, on parle alors d’intolérance.
- Allergies alimentaires
L’organisme des bébés de moins de 6 mois s’adapte naturellement au lait maternel. Par contre, il est sensible aux protéines étrangères comme celles du lait de vache, de chèvre et de soya. Cette sensibilité diminue à mesure que l’enfant grandit.
Chez les nourrissons, les allergies sont généralement temporaires. Elles disparaissent le plus souvent entre 1 et 2 ans.Toutefois, certaines allergies sont permanentes et très graves. Elles n’ont rien d’un caprice. Un enfant qui a une allergie bien identifiée à un aliment ne doit jamais en manger.
- Comment les reconnaître ?
L’allergie peut provoquer une réaction immédiate (dans les 2 heures après avoir mangé l’aliment en cause) ou retardée. Elle est alors plus difficile à diagnostiquer. Notez les symptômes suivants :
• coliques, diarrhées à répétition, constipation tenace, selles de couleur noire (mêlées de sang);
• vomissements en jet;
• eczéma, urticaire, plaques rouges boursouflées;
• yeux et nez qui coulent, nez bouché sans qu’il y ait rhume;
• asthme, difficultés à respirer, enflure des lèvres, de la langue et de la gorge;
• gain de poids insuffisant, anémie;
• difficulté à dormir, irritabilité, changement rapide de l’état général.
Que faire ?
Si votre enfant montre des signes d’allergie, consultez un médecin. Au besoin, il fera des tests pour savoir quel aliment provoque le malaise.
Vous devrez éliminer le produit en cause. Consultez une diététiste/nutritionniste en pédiatrie.
.
Elle composera un menu équilibré, adapté à l’enfant. Si vous allaitez, vous devez éviter l’aliment auquel bébé est allergique. S’il est intolérant à sa préparation lactée, votre régime d’assurance médicaments pourra vous rembourser la préparation thérapeutique.
Il est probable que l’aliment puisse être réintroduit plus tard. Le médecin vous dira si votre enfant a surmonté son allergie.
S’il souffre d’une allergie sévère, soyez très vigilants. À l’achat de mets préparés, lisez attentivement l’étiquette pour vérifier qu’ils ne contiennent pas l’ingrédient dangereux. Au restaurant, demandez la composition des plats. L’enfant devra peut-être traîner un injecteur d’adrénaline (ex. : EpiPen) en cas d’urgence. Le médecin vous montrera comment l’administrer; laissez la procédure à vue pour la gardienne. Faites porter à votre enfant une carte ou un bracelet (ex. : MedicAlert) signalant son allergie.
- Allergie au lait de vache
Jusqu’à 5 % des bébés réagissent mal aux protéines du lait de vache. Ces protéines se retrouvent dans les préparations régulières pour nourrissons et dans le lait maternel quand la mère consomme des produits laitiers.
Que faire ?
Si l’enfant est nourri au sein, la mère devra éliminer les produits laitiers de son alimentation. S’il est nourri au biberon, le médecin prescrira une formule thérapeutique. La plupart des enfants surmontent l’allergie au lait de vache vers l’âge de 1 à 2 ans.
- Allergie au soya
L’allergie au soya est plus ennuyeuse, car cet ingrédient entre dans la préparation de plusieurs produits commerciaux dont certaines céréales pour bébés. De manière préventive, introduisez les céréales de soya après toutes les autres dans le menu de votre enfant.
- Intolérance au lactose
Présent dans te lait maternel et dans les préparations pour nourrissons, le lactose est un
sucre utile qui aide au développement du système nerveux de l’enfant et à l’absorption du calcium Certains bébés y développent une sensibilité. Ils ont des gaz, mal au ventre. L’intolérance se développe parfois après une gastro-entérite, ce qui prolonge la diarrhée. Elle est habituellement passagère.
Que faire ?
Si l’enfant est nourri au sein, continuez d’allaiter. Laissez-le se détourner du premier sein avant de lui offrir le deuxième. Comme le lait de fin de tétée est plus riche en gras, il boira moins et ingérera moins de lactose. La mère peut continuer à boire du lait. Si l’enfant est nourri au biberon, consultez un médecin : il pourra prescrire une préparation sans lactose pour aider l’intestin à guérir. Une fois rétabli, bébé pourra recommencer à boire son lait habituel.
- Prévenir les allergies
Certains enfants risquent plus que d’autres de développer des allergies. Soyez aux aguets si :
• vous ou votre conjoint souffrez d’allergie alimentaire ou autre;
• bébé a un frère ou une soeur allergique;
• il a déjà fait une allergie alimentaire (au lait., au soya, aux oeufs, etc.);
• il a déjà fait de l’eczéma ou de l’asthme.
Pour diminuer et même empêcher l’apparition d’allergies, ne donnez rien d’autre que du lait maternel à votre bébé pendant les 6 premiers mois. Vous mettrez toutes les chances de votre côté si la mère évite les aliments les plus allergènes, sauf en petites quantités : arachides, noix, oeufs, soya, poisson et fruits de mer. Les recommandations peuvent varier selon l’histoire familiale d’allergie.
Si possible, bébé devrait être nourri au sein au-delà de 1 an. Si vous le sevrez plus tôt, donnez-lui une préparation hypoallergène ou à base de protéines partiellement hydrolysées. Pas de tait de vache, de chèvre ou de soya avant l’âge de 12 mois.
Si votre famille est sujette aux allergies, ajoutez chaque aliment au menu du bébé avec précaution. Attendez avant de servir : soya (vers 1 an) ; oeufs et légumineuses (vers 18 mois) ; poisson (vers 3 ans, mais le thon et le saumon en conserve peuvent être donnés plus tôt) ; arachides, noix, graines de sésame, kiwis et fruits de mer (vers 3 à 5 ans). Pour le chocolat et les friandises, rien ne presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Allergies et intolérances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mac et les allergies !
» les allergies
» ALLERGIES
» Petites affiches pour allergies à partager...
» Allaitement et allergies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les allergies alimentaires :: prévention-
Sauter vers: